Chante -Vieze Choeur Mixte de Troistorrents / Valais

L'”Eau-Vive” d'Alsace rencontre Chante-Vièze à Troistorrents mai 2008

Les-2-secretaires-800x600

… cela provoque une rivière de notes, de chants et de musique !

C'est ce qu'a vécu Troistorrents le week-end du 31 mai.

Avant de rejoindre le village chorgue, nos amis de l'Eau Vive, chœur venu de Stasbourg, sont allés visiter la Gruyères et son prestigieux château dominant la cité médiévale. Après un succulent repas pris dans un restaurant du lieu, la joyeuse troupe a rallié notre village où ils étaient attendus  par une délégation de Chante-Vièze.

Retrouvailles et embrassades, puis rapidement, prises des chambres à l'Auberge Bourgeoisiale pour une douzaine d'entre eux, chez l'habitant pour d'autres et suite du voyage pour la trentaine de choristes qui avaient préféré prendre de la hauteur et loger à Champéry.

Mais déjà, l'heure de la répétition a sonné et c'est en fin d'après-midi que ces joyeux lurons ont envahi la salle polyvalente.

Les derniers détails de prise de sons réglés, les voix bien chauffées, c'est avec délectation qu'ils ont goûté  l'en-cas préparé par les membres de Chante-Vièze, avant la soirée proprement dite.

C'est devant une salle comble que Chante-Vièze a présenté « L'Oiseau Bleu », comédie musicale de Pierre Huwiler et Bernard Ducarroz, suivie par l'excellente prestation du concert de nos amis de l'Eau Vive.

La soirée s'est poursuivie dans la joie et la bonne humeur par un bal animé par Méga  Mix.

La journée fut longue pour nos amis, levés de bonne heure et couchés…de bonne heure !

Mais Chante-Vièze leur avait concocté un programme alléchant pour le dimanche et donc, pas question de paresser au lit !

Dès 10 heures, un premier groupe de trente choristes ont visité les Vieux Moulins de la Tine, suivis, une heure après du deuxième groupe. A noter que la visite des Vieux Moulins leur  fut gracieusement offerte par les dirigeants à qui nous adressons nos vifs remerciements. La visite s'est terminée par un apéritif pris sur place.

Pour le repas de midi, les deux sociétés se sont retrouvées au Chalet de la Treille afin de partager une raclette bien de chez nous. Nos « racleurs » ont eu bien du mal à satisfaire les quelques 120 personnes présentes !

Et pour terminer ce magnifique week-end, tous se sont déplacés à la Cavagne où les responsables leur ont offert les cafés et notre traditionnelle « salée » de la vallée, bien appréciée par nos amis français.

Mais déjà, l'heure du départ a sonné, et c'est avec un chant commun, en bordure de la route que nous nous sommes séparés.

Bon voyage, les amis…et revenez nous voir. Merci pour votre amitié.